Essai 458


More Videos...


Essai Ferrari 488 GTB 2017
La 488 GTB est la remplaçante de la 458 Italia dans la gamme Ferrari. Le chiffre 488 indique la cylindrée unitaire de ce V8 de 3,9 l gavé par deux turbos alors que la 458 avait droit à un V8 atmosphérique de 4,5 l : même chez Ferrari, le downsizing peut frapper ! La 488 est disponible en coupé ou en spider. Il s’agit du seul modèle de la gamme, hors LaFerrari, à moteur en position centrale arrière. L’aérodynamisme a été particulièrement travaillé pour favoriser l’appui à haute vitesse : même les poignées de portes y contribuent. Les freins carbone/céramique et les roues de 20 pouces sont en série. Les deux passagers sont accueillis par des sièges baquets au très bon maintien latéral. La planche de bord est ici garnie de cuir et de carbone mais vous pouvez bien-sûr la personnaliser. Le levier de vitesses est remplacé par ces touches et les palettes au volant. Ce dernier comporte en plus les commandes de clignotants, ou d’essuie-glace : déroutant au début, mais on s’habitue vite. Au centre du combiné, le compte-tours dont la zone rouge débute à 8000 tours : 1000 tours plus tôt que dans la 458. Les écrans de gauche et droite peuvent afficher différents menus. Le coffre, à l’avant, affiche un petit 230 dm3… Contact et le V8 émet une sonorité moins rageuse que celui de la 458, mais rassurez-vous, il reste du son… Ferrari a particulièrement travaillé pour que le temps de réponse des turbos soit le plus court possible. Résultat : un V8 qui reprend très fort dès 2000 tours et pousse sans discontinuer jusqu’à 8000 tours. Les performances sont ahurissantes avec le 0 à 200 annoncé en 8,3 secondes et 19 secondes mesurées au kilomètre départ arrêté : ça pousse très très fort ! En face, heureusement, le freinage est impeccable par sa puissance et son endurance même si on aurait aimé un peu plus de mordant. La boîte double embrayage participe à la fête avec une gestion remarquable, notamment lors des freinages. Mais nous avons noté certaines lenteurs de montées de rapports en mode automatique, lenteurs qui disparaissent en mode manuel. Le châssis rappelle celui de la 458, c’est-à-dire une quasi perfection, tant pour l’efficacité, la précision, l’équilibre, la facilité et même un certain confort : seule une petite tendance à «copier» la route pourra en gêner certains. Pour finir, la 488 GTB coûte 220000 € : c’est cher dans l’absolu, mais selon nous, elle vaut son prix, vraiment, vu le niveau extraordinaire des prestations dynamiques.





Qui peut battre la Ferrari 458 Italia ?
Le magazine Sport Auto publie dans son n°580 ( mai 2010), un grand match exclusif : Qui peut battre la Ferrari 458 Italia ? Autour de l'Italienne, trois adversaires de taille : - la Lamborghini Gallardo Superleggera - l'Aston Martin V12 Vantage - et la Porsche turbo. Découvrez maintenant les coulisses de la réalisation de la séance photos.





Essai Ferrari LaFerrari 2014
Sport Auto a eu l'opportunité de tester en exclusivité LaFerrari. Notre essayeur, Laurent Chevalier, a ainsi dompté l'hypercar sur le circuit de Fiorano. Retrouvez sans plus attendre ses premières impressions en vidéo ! Et pour en savoir plus sur la dernière née Ferrari, rendez-vous en kiosques le 28 mai 2014, pour lire l'essai complet de Sport Auto (n°629 - Juin 2014)





Essai Ferrari 458 à Maranello
Description




Follow