The new Audi RS3 Sportback

The new Audi RS 3 quattro. This is not some concept car pictures, or a photshop editet Audi A3, this is the real, official and very first model of the brand new Audi RS 3, highly performed version of the S3. Just like it's brothers RS 2, RS 4, RS 5 and RS 6. It reaches 60 mph in amazing 4.6 seconds. 2,5 litres TFSI 5-cylindred engine. 340 bhp and 450 nm. 7-speed S-Tronic automatic gearbox Quattro four-wheel drive system LED daytime running lights 19" Carbonfibre stock wheels Exlusive Audi leather interior BOSE soundsystem Check out this link for more detailed information about the RS 3. http://www.audi.com/com/brand/en/models/a3/rs_3_sportback.html

More Videos...


Provkörning Audi RS3
Audi släpper ett nytt litet kraftpaket i form av RS3. Motor hämtad från TT RS betyder 340 hästar och 450 Nm. Ruggigt kvick liten ilsken sak som krafsar på alla fyra hjul och faktiskt inte drar så värst mycket soppa.





2011 Audi RS3 — За кадром
DRIVE-TEST спортивного хэтчбка Audi RS3. http://www.drive.ru/audi/drive-test/2011/03/25/4008735/koschey_bessmertniy. html





2011 Audi RS3 Sportback Exterior
http://www.eurocarnews.com - Audi USA - The new top-of-the-line model in the A3 series hints at its explosive potential from the very first glimpse. Together with the xenon plus headlights, the front apron, the anthracite single-frame grill with diamond-patterned styling and the air intakes cut a distinctive figure. The side view is dominated by the flared front fenders made of carbon-fiber-reinforced plastic (CFRP), prominent sill panels, exterior-mirror casings in matt aluminum look and a large roof spoiler. A high-gloss black diffusor insert and two elliptical Exhaust tailpipes on the left accentuate the styling at the rear. RS 3 badges adorn the single-frame grill and the rear hatch. http://www.eurocarnews.com/0/0/910/0/video-big-performance-in-a-small-packa ge-the-audi-rs-3-sportback.html





Essai Audi RS3 2011
Audi RS3 voix off Enfin ! Elle est là. Depuis le temps qu'on l'attendait, voici l'Audi RS3. Encore plus énervée que la S3 et ses 265 ch, la RS3 en a 340 sous le capot, tirés du même 5 cylindres turbo que le TTRS. Extérieurement, la RS3 se reconnaît grâce aux sigles disposés à l'avant, à l'arrière et sur les étriers de freins avant. On la reconnaît également à la calandre en nid d'abeilles et aux prises d'air plus importantes en bas du bouclier avant. Les roues de 19 pouces sont de série et le becquet arrière est plus important. A l'arrière, le diffuseur saute aux yeux, avec la double sortie d'échappement en ellipse. A l'intérieur, plusieurs logo RS3 parsèment l'habitacle. On en trouve sur les seuils de porte, les sièges, le compte-tours, le levier de vitesses et le volant. Et puis il y a un étrange bouton S sur la console centrale...A part ça, la planche de bord reste de qualité très flatteuse, et cette RS3, en bonne compacte, accueille aussi 3 passagers à l'arrière et dispose même d'un coffre généreux. Une gentille familiale, quoi... Contact, et le 5 cylindre s'ébroue, plutôt discret. Il s'agit donc du même moteur que le TTRS, à injection directe d'essence et turbo. Mais sa douce voix se transforme en feulement inquiétant dès que vous appuyez sur le fameux bouton S. Après quelques kilomètres tranquilles, nous décidons d'utiliser le système launch control. On appuie à fond sur le frein et l'accélérateur en même temps : le moteur monte à 4000 tr/min, pas plus. Vous pouvez alors lâcher le frein. Et pan ! Un gros coup de pied vous arrache à l'immobilité avec violence. La boîte S-Tronic à double-embrayage, fournie d'office sur cette RS3, prend ensuite le relais. Elle passe les rapports en un clignement de paupière et vous voilà à 100 km/h en 4,6 s seulement, soit le même chiffre que la RS5 et ses 450 ch. Au passage, le Quattro permet de ne rien perdre en motricité. Premier virage, c'est l'occasion de se rendre compte que la tenue de route est efficace, le contraire eût été étonnant, le châssis sport surbaissé de 25 mm prenant ici tout son intérêt. Peu de roulis ou d'inertie au programme, et une agilité remarquable. Les virages sont passés très rapidement, le tout avec une facilité déconcertante. Les enchaînements sont un plaisir et l'excellent 5 cylindres s'en donne à cœur joie. Même le freinage est à la hauteur. Petite gâterie au passage : un mode spécial vous permet d'afficher au tableau de bord la pression du turbo, la température d'huile, et des temps chrono. Bon, vous l'avez compris, il s'agit d'une vraie bonne sportive, efficace et facile. On ne peut pas lui reprocher grand-chose, si ce n'est un confort très ferme ou quelques hésitations de la boîte en conduite tranquille. Le prix : 55 400 €, tarif unique puisqu'il n'y a qu'une version, celle-ci, en Sportback, c'est-à-dire en 5 portes. A titre de comparaison, la prochaine BMW Série1 M débute à 53 400 €, mais avec deux roues motrices et deux portes seulement...




Follow