Drag Racing 1/4 Mile times 0-60 Dyno Fast Cars Muscle Cars

Essai Abarth 500C

Essai Abarth 500 C Le Scorpion a piqué un nouveau modèle de la gamme Fiat : la 500 C ! La glamour découvrable devient, sous les couleurs d'Abarth, une furieuse petite bombe de 140ch. Elle adopte les typiques boucliers proéminents, une double sorties d'échappement et profite d'exclusivités comme de nouvelles jantes, un becquet plus imposant et une carrosserie bi-ton, disponible avec la teinte historique du préparateur, le gris souris ! Pour affirmer son tempérament de petite sportive, la 500 C reçoit un pédalier alu et des sièges sport. Le volant 3 branches, agrémenté du Scorpion, cache une nouveauté : deux palettes. Elles actionnent l'inédite boite séquentielle « Abarth Competizione ». Pour ce qui est du toit, pas de révolution. Les deux boutons placés sur le pavillon permettent toujours de l'actionner. Comptez 25 secondes pour l'ouvrir. Au démarrage, déception. Le 1.4 turbo essence de 140ch se fait trop discret. Une fois lancé, préférez tout de suite le mode « sport » qui offre plus de couple à bas régime. Les palettes tombent bien sous la main et rendent la conduite plus fun, malgré les quelques à coups aux passages des rapports. Enfin, la 500 C s'est montrée étonnamment confortable pour une sportive. De quoi séduire la gente féminine... Sportive ou non, la place est comptée pour les deux passagers installés sur la banquette. Et si la garde au toit est un peu plus importante sur cette version à capote, l'espace aux coudes et aux genoux est toujours aussi juste. Toit replié, la visibilité arrière est médiocre pour le conducteur, mais les passagers profitent du panorama à l'abri des remous d'air ! C'est agréable. Pas besoin de relever la capote pour ouvrir le coffre en mode découvrable, c'est automatique ! Une fois effacé, on découvre un hayon pas plus grand qu'une fente de boite aux lettres. Pas de quoi faciliter le chargement, dans un coffre déjà étriqué. Enfin, la modularité est limitée, malgré les dossiers des banquettes escamotables. En cas de crevaison, un kit est installé dans le coffre. Le tarif de la 500 C d'Abarth est fixé à 21.200 €. C'est cher, mais à ce prix là, Abarth lui adjoint la clim, le radar de recul, l'autoradio CD-MP3 ou le kit-mains libres. Mais attention le catalogue de personnalisations est riche et peut vite rendre la note encore plus salée. Comptez 950 € pour la peinture bi-ton, 100€ pour le liseré blanc. Même le filet anti-remous est une option à 200 €.


 


More Videos...


Essai Abarth 595 Competizione 2013
La Fiat 500 a sa version musclée : il s'agit de l'Abarth 500. Depuis l'an dernier, Abarth décline la 500 en deux autres versions personnalisées : les 595 Turismo et Competizione. Outre leurs badges spécifiques, ces versions se reconnaissent à leurs jantes alliage 17 pouces, leurs feux avant bi-xénon, une calandre modifiée et, sur la Competizione, un échappement sport associé à 4 sorties d'échappement. Rien que ça ! A noter que du coup, les Abarth 500 ont perdu leurs feux avant au xénon de série. Pour finir, les 595 affichent toutes deux 160 ch, soit 20 de plus que les simples Abarth 500. A l'intérieur, la 595 Competizione a droit à des sièges baquets offrant un bon maintien latéral. Ils sont ici recouverts





Essai Peugeot 207 CC
Essai Peugeot 207 CC





Essai Renault Twingo RS Gordini
Essai Renault Twingo RS Gordini En 2010, Renault a décidé de faire revivre les couleurs de Gordini, un préprateur bien connu des années 60, au travers de deux modèles sportifs : la Clio et la Twingo. Notre Twingo Gordini est basée sur une Twingo RS, mais se reconnaît tout de suite grâce aux deux bandes blanches légendaires. Deux couleurs sont proposées : un noir laqué ou comme ici le Bleu Malte. A l'intérieur, la personnalisation Gordini est assez riche puisqu'elle comprend une sellerie cuir noire et bleue siglée, des médaillons bleus sur les panneaux de portes, un volant spécifique de même que le compte-tours, la casquette de planche de bord, le levier de vitesses, la plaque numérotée, la console centrale en noir brillant et même des surtapis badgés Gordini. Techniquement, la Gordini est en tous points similaire à la Twingo RS. On retrouve donc le petit 1,6 l de 133 ch qui aime monter dans les tours, et surtout le même châssis à la fois efficace, facile, et juste ce qu'il faut de joueur. Le confort est forcément un peu négligé, à la fois pas les suspensions et par le niveau sonore, particulièrement pénible sur autoroute. A l'arrière, on retrouve ce qui a fait le succès de la première génération de Twingo : de la place ! Une place surprenante vu le gabarit de la voiture. Sauf qu'ici il n'y a plus de banquette mais deux sièges individuels, car la Twingo est une 4 places. Ces sièges peuvent coulisser en longueur individuellement. Reculés à fonds, ils permettent à un adulte d'être très bien installé. Comme pour les places arrière, le coffre fait partie des points forts de la voiture, enfin, pour la catégorie. Avec 230 dm3 en configuration normale, le volume peut s'agrandir si vous faites coulisser les sièges grâce à ces manettes accessibles depuis le coffre. Les sièges arrière peuvent en plus se rabattre en portefeuille contre ceux de l'avant, et porter le volume à plus de 900 dm3. Cette Twingo Gordini garde tous les atouts de la RS et y ajoute une personnalisation que certains trouveront outrancière, d'autre sympathique. Cette petite sportive est en tous cas agréable à conduire, voire amusante, sauf sur autoroute à cause du niveau sonore. Dommage que Renault n'ait pas fait évoluer techniquement la voiture. Gordini, ce n'était pas que des bandes blanches !





Essai Fiat 500C 2009
Fiat 500C 1.4 16V 100 ch Lounge Après les Volkswagen New Beetle et Mini, c'est au tour de la Fiat 500 de succomber aux joies de la conduite à ciel ouvert. Voici donc la 500C. Côté look, Fiat n'a pas dénaturé sa citadine. Le constructeur cultive même le charme néo rétro de son pot de yaourt, en lui greffant une capote en toile coulissante le long des arches latérales. Un clin d'œil à son aînée des années 50! A bord, la 500C inaugure de nouveaux sièges, plus enveloppants. Hormis cela, l'habitacle est identique à la berline. La capote est électrique et automatique. Il faut 25 secondes pour l'ouvrir, et 17 seulement pour la fermer. Les deux opérations peuvent s'effectuer jusqu'à 60 km/h. Gadget. Le toit peut également s'escamoter via la clé de contact. Mais, impossible, alors d'en contrôler la fermeture! La découvrable n'a pas pris de poids dans sa transformation. Pas de surprise, donc, au volant! Notre 1,4 litre 100 ch est à l'aise partout, mais un peu creux à bas régime et sonore dans les tours. Côté conso, c'est le statu quo. Les citadins pourront toutefois réaliser quelques économies, en ville, grâce au système "Stop and Start", facturé sur notre version 300 euros. Côté confort, la 500C fait des progrès et se montre plus souple. La 500C conserve ses deux places arrière. Mais comme sur la berline, l'espace est compté, pour les passagers, au niveau des coudes et des genoux. L'arrivée de la capote en toile permet cependant de gagner un peu d'espace au niveau de la garde au toit. Toit replié, les remous d'air sont limités. Le conducteur regrettera toutefois qu'une fois décapotée, la visibilité arrière est quasi nulle. L'isolation phonique est bonne. Côté coffre, le volume est conservé mais la disparition du hayon complique sérieusement le chargement. A défaut de pouvoir être casés en largeur, les objets volumineux, type poussette, peuvent prendre place dans la longueur, puisque la 500C profite de série d'une banquette arrière rabattable en deux parties. Sous le tapis de coffre prend place une roue galette. 2 500 euros, c'est l'écart de prix entre la 500 berline et cette déclinaison découvrable. Peut-être un peu cher au regard de la cinématique "simpliste" du toit, mais dans la moyenne de la catégorie. Les tarifs débutent donc à 14 200 euros avec le 1,2 litre essence de 69 ch, 17 900 euros avec le 1,4 litre 100 ch et 16 000 euros avec le bloc diesel 75 ch. Retrouvez tous les essais autoplus.fr à l'adresse : http://essais.autoplus.fr/





Essais de l'Abarth 500C SS et 500 R3T en laponie par W9
Essais de l'Abarth 500C SS et 500 R3T en laponie par W9 avec Romain Thievin et Margot Laffite.





Abarth 595 Turismo et Competizione
Petite course poursuite pour découvrir l'Abarth Competizione et Turismo.





Essai Abarth 500C Sport-cars.fr
Essai / test drive de la nouvelle Abarth 500 C.





Essai Fiat 500 C Abarth EsseEsse par Action-Tuning
http://www.action-tuning.fr/10707646/essai-abarth-500c-esseesse/





Prueba Abarth 500C esseesse
Prueba Abarth 500C esseesse Para La Picadura del Escorpión www.lapicaduradelescorpion.es





Ruote in Pista n. 2108 Abarth 500 C
Abarth 500 C





Test Abarth Punto Evo - Essai 2010
http://www.leblogauto.com





Essai ABARTH 500C - Kit Monza 160 ch - Drive and Fast - Tunisie
L'émission 100% Automobile - 100% Tunisienne Sur Tunisna TV - Fréquence 11 602 H Nilesat Tunisie Réalisateur/Producteur : Sadri SKANDER Cadreur : Zied BEN KHALIFA Montage : Chaker MHAMDI





2012 Fiat 500 Abarth First Drive Review: The Everyman Ferrari
( http://www.TFLcar.com ) There can be no doubt that the 2012 Fiat 500 Abarth is the everyman Ferrari. Not only is it made by the company that owns Ferrari, but it perhaps more importantly it has that exotic super car Exhaust note that will send a shiver down the spine of any sports car lover. Just as importantly it also has the horsepower from its 2X inter-cooled turbo engine to backup the magnificent Exhaust note. With hardly any weight and 160 HP the diminutive Fiat 500 Abarth will tear up the race track or your local neighborhood street. In the process it will also out a huge smile on your face as you floor the gas and head for your favorite twisty road.





Fiat 500C TwinAir vs 500C Abarth review - Auto Express
Full review: http://www.autoexpress.co.uk/videos/featuresvideos/262693/fiat_500c_twinair _vs_500c_abarth.html#ixzz1DNJiUFef We pitch Fiat's new two-cylinder TwinAir against the pinnacle of the 500 range. The Abarth is faster in a straight line, but is it more fun to drive? Size matters. And for Fiat, it's a case of the smaller the better with its new TwinAir 900cc two-cylinder engine. On the outside, there's little to distinguish the two-cylinder Fiat from any other 500, but as soon as you turn the ignition key, it's clear that there's a very different powerplant under the bonnet.





Fiat 500C
Kate falls in love all over again with something small and perfectly formed. Only this time it's Fiat's 500C. Totally gorgeous, totally cheeky and now totally returned to Fiat. Kate's still crying...





Which car is faster? Which Car is Faster?




Similar 1/4 mile timeslips to browse:

2013 Mercedes-Benz SL63 AMG : 10.224 @ 137.820
Salah Al Amoudi, Engine: 5.5 L V8 Bi-Turbo ( STOCK ), Supercharger: N/A Turbos: upgraded Tires: Semi-Slick


2013 Mercedes-Benz SL63 AMG : 10.691 @ 133.940
Salah Alamoudi, Turbos: PP-Performance


2013 Mercedes-Benz SL63 AMG : 11.732 @ 118.850
Robert,


1997 Honda Accord SiR: 11.741 @ 117.400
Scott DiLonardo, Engine: F20b DOHC stroked to 2.2 L, Turbos: T3/T04 Tires: Yokohama Parada spec 2 215/40-ZR 17 in front 225/4


2009 Mercedes-Benz SL63 AMG : 12.510 @ 115.020
NA, Engine: V8: 518HP,


1995 Honda Accord EX: 13.019 @ 112.371
James, Engine: H22A, Supercharger: N/A Turbos: N/A Tires: Winstar


2003 Honda Accord EX V6 6 Speed: 13.107 @ 107.700
Paul, Engine: J30A4 3.0L V6, Tires: 205/55/16 Triangle Brand Summer Tires


1993 Honda Accord LX: 13.130 @ 104.000
Rick James, Engine: F22, Supercharger: none Turbos: none Tires: 215 25 21


1994 Honda Accord EX 4door Nitrous: 13.300 @ 106.300
Corey Bullock, Engine: 2.2 VTEC, Tires: Kumho ZRs


1999 Honda Accord EX V6 Coupe Nitrous: 13.434 @ 101.840
arnie b, Engine: 3.0, Tires: m&h slicks


1991 Honda Accord lx: 13.442 @ 103.980
john hatfield, Engine: h22a, Supercharger: na Turbos: na Tires: bfg drag radials


1990 Honda Accord lx: 13.491 @ 101.710
jonnyhonda, Engine: jdm h22a, Supercharger: none Turbos: none Tires: m/t 22/8


2006 Honda Accord EX 6spd: 13.570 @ 101.200
Bryan, Engine: J30a5, Tires: 215/55 Hankook Ventus V4


2008 Triumph Speedmaster EFI 865cc: 13.589 @ 94.940
Kieren Dawson,


2000 Honda Accord EX: 13.643 @ 111.390
Jason Hart, Engine: F23A1, Turbos: Garrett T3/T4 57 trim Tires: 225/40/18 Continental Ext Cont DW


2003 Honda Accord EX V6 6 speed Gutted Interior: 13.653 @ 104.110
Paul, Engine: J30A4, Tires: 205/55/16 Triangle Summer Tires


1992 Honda Accord : 13.800 @ 105.000
Brett Shanley, Engine: h22,


1994 Honda Accord Turbo: 13.915 @ 102.780
Tory Russell, Engine: h22a, Turbos: t3/04e Tires: toyo t1s


1993 Honda Accord se turbo: 13.943 @ 100.000
jerrod, Engine: f22a6, Turbos: 1 t3 60mm


1990 Honda Accord ex: 13.950 @ 101.350
Josh Taylor, Engine: JDM F22B DOHC, Turbos: t3/t4 godspeed Tires: drag radials


 


©2015 DragTimes - Disclaimer - Contact Us