Toyota Avensis

Dessinée et conçue en Europe, la Toyota Avensis poursuit son bonhomme de chemin dans un segment en déclin. Si cette troisième génération reste toujours aussi conservatrice, son bilan global la situe au niveau des meilleures familiales actuelles. Dessinée et conçue en Europe, la Toyota Avensis poursuit son bonhomme de chemin dans un segment en déclin. Si cette troisième génération reste toujours aussi conservatrice, son bilan global la situe au niveau des meilleures familiales actuelles.

More Videos...


Audi RS6 Avant
Un V10 de 580 ch, une vitesse maximale de 280 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en 4,5 s, voici le pedigree de lAudi la plus puissante commercialisée actuellement. Essai sur le circuit de la Ferté Gaucher que Caradisiac a inauguré avec cette auto exceptionnelle.





Essai Toyota Avensis
Essai Toyota Avensis





NEW Toyota Avensis - Quality (source TMUK)
NEW Toyota Avensis - Quality (source TMUK)





Essai Toyota Avensis 2009
Toyota Avensis D4D 126 ch Dynamic Adieu design banal et rondouillard La nouvelle Toyota Avensis succombe à un style résolument plus dynamique. Dans sa transformation, la berline japonaise gagne 5 cm en longueur pour atteindre désormais les 4,70 mètres. A l'arrière, le hayon est abandonné au profit d'une malle. Dès le deuxième niveau de finition, celle-ci est ornementée d'un becquet. A bord, la présentation est soignée, mais l'habitacle manque de gaieté. Au rayon des équipements, notre version Dynamic, deuxièmeniveau de finition, profite de série d'une clim auto bizone, de phares et essuie-glace auto et d'un régulateur de vitesse. On regrette que le radar de recul, facturé ici 350 euros, ne soit de série que sur le niveau supérieur, car la visibilité arrière est mauvaise. L'Avensis se révèle confortable et son comportement sain. Sous le capot, notre version reprend le bloc diesel 126 ch de l'ancienne génération. Il est disponible à bas régime, et sobre, mais toujours un peu sonore. Deux autres diesels de 150 et 177 ch sont également au catalogue. En essence, il n'y a plus qu'un seul bloc, le nouveau VVT-I de 147ch. A l'arrière, n'oubliez pas de baisser la tête, le pavillon est bas! Une fois installés, les passagers profitent d'un bel espace. Garde au toit et largeur aux coudes sont dans la moyenne haute de la catégorie. Seul l'espace aux genoux est en deçà. Appréciable. En place centrale, il n'y a pas à enjamber le tunnel de transmission. Attention à l'ouverture de la malle! Celle-ci n'a pas de vérin. Lâchée sans retenue, elle rebondit. N'hésitez donc pas à l'accompagner. L'Avensis offre un vaste volume de chargement, que l'on peut accroître en rabattant les sièges. Mais le plancher n'est alors plus plat. Sous le tapis de coffre, prend place une roue galette. La nouvelle Toyota Avensis progresse Ses tarifs aussi. Equipements supplémentaires et présentation plus huppée font monter le ticket d'entrée à 24 650 euros en diesel. Pour profiter d'un bloc essence, il faut débourser près de 23 000 euros, contre 21 000 auparavant! Toutes les versions échappent au malus écologique, exceptés les modèles dotés de la boîte automatique. Retrouvez tous les essais autoplus.fr à l'adresse : http://essais.autoplus.fr/




Follow