Drag Racing 1/4 Mile times 0-60 Dyno Fast Cars Muscle Cars

Essai Audi RS3 2011

Audi RS3 voix off Enfin ! Elle est là. Depuis le temps qu'on l'attendait, voici l'Audi RS3. Encore plus énervée que la S3 et ses 265 ch, la RS3 en a 340 sous le capot, tirés du même 5 cylindres turbo que le TTRS. Extérieurement, la RS3 se reconnaît grâce aux sigles disposés à l'avant, à l'arrière et sur les étriers de freins avant. On la reconnaît également à la calandre en nid d'abeilles et aux prises d'air plus importantes en bas du bouclier avant. Les roues de 19 pouces sont de série et le becquet arrière est plus important. A l'arrière, le diffuseur saute aux yeux, avec la double sortie d'échappement en ellipse. A l'intérieur, plusieurs logo RS3 parsèment l'habitacle. On en trouve sur les seuils de porte, les sièges, le compte-tours, le levier de vitesses et le volant. Et puis il y a un étrange bouton S sur la console centrale...A part ça, la planche de bord reste de qualité très flatteuse, et cette RS3, en bonne compacte, accueille aussi 3 passagers à l'arrière et dispose même d'un coffre généreux. Une gentille familiale, quoi... Contact, et le 5 cylindre s'ébroue, plutôt discret. Il s'agit donc du même moteur que le TTRS, à injection directe d'essence et turbo. Mais sa douce voix se transforme en feulement inquiétant dès que vous appuyez sur le fameux bouton S. Après quelques kilomètres tranquilles, nous décidons d'utiliser le système launch control. On appuie à fond sur le frein et l'accélérateur en même temps : le moteur monte à 4000 tr/min, pas plus. Vous pouvez alors lâcher le frein. Et pan ! Un gros coup de pied vous arrache à l'immobilité avec violence. La boîte S-Tronic à double-embrayage, fournie d'office sur cette RS3, prend ensuite le relais. Elle passe les rapports en un clignement de paupière et vous voilà à 100 km/h en 4,6 s seulement, soit le même chiffre que la RS5 et ses 450 ch. Au passage, le Quattro permet de ne rien perdre en motricité. Premier virage, c'est l'occasion de se rendre compte que la tenue de route est efficace, le contraire eût été étonnant, le châssis sport surbaissé de 25 mm prenant ici tout son intérêt. Peu de roulis ou d'inertie au programme, et une agilité remarquable. Les virages sont passés très rapidement, le tout avec une facilité déconcertante. Les enchaînements sont un plaisir et l'excellent 5 cylindres s'en donne à cœur joie. Même le freinage est à la hauteur. Petite gâterie au passage : un mode spécial vous permet d'afficher au tableau de bord la pression du turbo, la température d'huile, et des temps chrono. Bon, vous l'avez compris, il s'agit d'une vraie bonne sportive, efficace et facile. On ne peut pas lui reprocher grand-chose, si ce n'est un confort très ferme ou quelques hésitations de la boîte en conduite tranquille. Le prix : 55 400 €, tarif unique puisqu'il n'y a qu'une version, celle-ci, en Sportback, c'est-à-dire en 5 portes. A titre de comparaison, la prochaine BMW Série1 M débute à 53 400 €, mais avec deux roues motrices et deux portes seulement...


 


More Videos...


Essai Ford Focus RS 500 2010
Ford Focus RS500 A peine sortie, la Focus RS500 est déjà un collector ! D'abord, parce qu'elle sort pour célébrer la fin de production de la Focus RS "normale". Et parce que seuls 500 exemplaires seront produits en tout et pour tout, dont 56 attribués à la France... Donc si vous en voyez une, vous avez de la chance. Pour la voir, justement, pas facile de nuit puisque la seule et unique couleur disponible est ce noir mat, qui fait penser à un avion furtif. Et au passage, ça lui donne une gueule terrible, même si en rose bonbon elle aurait déjà l'air énervée. En fait, à part sa couleur spécifique, elle ne change pas tant que ça par rapport à la Focus RS "normale". Le bouclier avant, arrière, l'aileron, tout est identique, sauf les roues de 19 pouces qui passent au noir et les étriers de freins au rouge. Mais les freins sont les mêmes. Même chose à l'intérieur, où la seule distinction vient de surpiqûres rouges sur la sellerie de série, ainsi que d'une plaque numérotée. Celle des clients sera différente puisque la mention PR indique un exemplaire destiné à la presse. Les sièges baquets rouges sont une option non disponible en France. L'essentiel des modifications est ailleurs : sous le capot. Le 5 cylindres turbo passe en effet de 305 à 350 ch, et le couple de 440 à 460 Nm. Ces résultats sont obtenus principalement grâce à un nouvel échangeur air/air du turbo, dont la pression n'augmente que peu, d'un nouveau boîtier d'admission, et de sorties d'échappement plus grandes. Le boîtier électronique a été recalibré également. Grâce à ces améliorations, la Vmax est passée de 263 à 265 km/h, pendant que le 0 à 100 km/h s'efface désormais en 5,6 s, contre 5,9 s auparavant. Le tout, dès que vous enfoncez l'accélérateur, avec une sonorité assez présente, si particulière aux 5 cylindres, exacerbée par les bruits d'air du turbo qui semblent très présents. Côté châssis, il n'y a strictement aucune modification, et on retrouve donc tel quel le train avant à pivot découplé et autobloquant qui fait merveille sur la RS tout court. S'il arrivait à faire passer dans un tour de magie toute la puissance sur cette dernière, il commence à montrer ses limites ici en laissant s'échapper quelques chevaux. Cette petite remarque passée, on reste toujours bluffé par l'efficacité de ce train avant et par sa précision. Car le reste du comportement, lui, n'a pas changé. Il demeure toujours aussi efficace, précis, facile, adapté aussi bien aux petites routes sinueuses qu'aux grandes courbes. L'ESP, présent de série, n'intervient que très rarement et assez discrètement, en laissant quelques latitudes au train arrière. Bref, c'est un plaisir de conduire cette RS500 qui sait vous donner de belles sensations. Le hic, car il y a un hic, c'est que vous ne pourrez pas en acheter : elles sont déjà toutes vendues, au prix de 42 600 €. Elles ont toutes été attribuées par tirage au sort, ne faisant que 56 heureux parmi les 1100 clients qui s'étaient déclarés à Ford France. Y en a qui ont de la chance, quand même...





Essai Audi A6 2011
Audi A6 Voici la nouvelle génération d'Audi A6. La C7, comme ils l'appellent en interne, comme 7e génération en comptant les premières Audi 100 apparues en 1968. Comme d'habitude chez Audi depuis quelques temps, le passage d'une génération à l'autre n'est pas une révolution, plutôt une douce évolution : cette A6 ressemble visuellement à la précédente, même si elle est entièrement nouvelle. Le nouvelle venue est légèrement plus courte (moins 1 cm), mais plus large, et l'empattement à été allongé. Le train avant a été "poussé" vers l'avant, diminuant le porte-à-faux et donnant une allure plus dynamique. Les feux avant donnent également un air "fâché" à cette berline, et toutes les versions ont droit à des feux diurnes à led. [...] Pour finir, parlons budget. La nouvelle A6 débute à 39 900 € avec le 2.0 TDi de 177 ch en finition Ambiente. A ce prix là, l'équipement est correct puisque vous avez droit à la climatisation automatique bizone, un autoradio déjà haut de gamme de 180 W, l'interface Bluetooth et pas mal d'automatismes. Notre version, une 3.0 TDI 204 ch Multitronic dans un équivalent de finition intermédiaire Ambition Luxe (les voitures allemandes n'ont pas les mêmes définitions d'équipements que la France), vaut 52 000 €. On est dans les mêmes eaux tarifaires que les BMW Série 5 ou Mercedes Classe E, en encore un poil plus cher. En contrepartie, notre version de 204 en boîte automatique (à variateur exactement) n'émet que 137 g/km de CO2, la meilleure valeur de la catégorie. Et toutes les nouvelles A6 ont fait de gros progrès en termes de consommations pour se placer dans le peloton de tête. Vous payez cher, certes, mais vous avez les meilleures prestations dans plusieurs domaines.





Essai Porsche 911 Carrera S 2012
Porsche 911 991 Carrera S PDK La mamie en question, vous l'aurez reconnue, c'est la Porsche 911. Enfin, on triche un peu puisque si la 901, l'ancêtre de la 911, a bien été présentée il y a 49 ans, il s'agit ici de la septième génération de Porsche 911,type 991 pour les intimes. Et cette génération est entièrement nouvelle : l'empattement a été allongé de 10 cm et la voiture est plus basse de 1cm par rapport à la 911 précédente, le type 997 pour les intimes toujours. [...] Mais côté prix, pas de baisse en revanche : la Carrera S attient désormais 104 000 €, et à ce prix, il n'y a pas de radar de recul, de Bluetooth ni de régulateur de vitesse en série... Limite scandale, mais vu le niveau des prestations dynamiques et le pied pris à son volant, ben... on lui pardonne. Parce qu'on est trop généreux, ça doit être ça.





Essai Audi RS5 2010
L'Audi A5 a déjà droit avec les S5 à des versions musclées pour chacune de ses carrosseries, du coupé au cabriolet en passant par la Sportback. Mais la super sportive, la plus méchante, dévoilée cette année, n'existe pour l'instant qu'en coupé : c'est la RS5.Profitez-en, vous la voyez à l'arrêt, parce que quand elle bouge, vous n'aurez peut être pas le temps de distinguer ces petits logos RS5, ce bouclier avant redessiné où manquent les antibrouillard, ou ces roues de 20 pouces. Peut être apercevrez-vous mieux cet arrière, et les pots, ces deux ovales chromés impressionnants, qui cachent en fait deux embouts tout ce qu'il y a de plus normaux de chaque côté. Tant pis pour la galerie...A l'intérieur, encore un peu de RS5 sur le volant, sur le levier de vitesse, sur le cuir de ces magnifiques sièges baquets optionnels à l'avant. Et puis aussi un compteur gradué jusqu'à 320, et une zone rouge qui démarre après 8000 tours...Ah oui, il y a aussi les places arrière, car cette RS5 est une 4 places, mais aujourd'hui on se fiche qu'elles soient peu accessibles, ou que le coffre soit étonnement grand.Car sous le capot, voici le coeur de la bête : un V8 FSI de 4,2 l à injection directe d'essence, le même que celui de la R8 ou de l'ancienne RS4, mais revisité, optimisé, pour fournir 30 chevaux de plus. Ce qui nous fait donc 450 au total, obtenus à 8250 tours/min, soit un régime exceptionnel pour un V8 de série.Contact : on écoute la bête. Caverneux mais plutôt discret, il change de tonalité selon le mode que vous choisissez dans l'Audi Drive Select : confort, auto ou dynamique. Nous avons au hasard choisi le dernier, qui ouvre deux clapets dans la ligne d'échappement. Il devient plus rauque, mais même lors des montées en régime, il n'est pas envahissant.Et maintenant, voyons ce que ça donne en action. Ce démarrage, par exemple, vous permet de passer de 0 à 100 en 4,6 secondes seulement... Sur la route, vous vous retrouvez très vite à des vitesses prohibées avec une facilité déconcertantes. Mais chaque montée en régime est un bonheur. Les 4 roues motrices permettent de faire passer toute la puissance au sol sans problème. Audi a pour l'occasion sorti un nouveau différentiel pour son système Quattro, capable de faire varier la répartition entre l'essieu avant et arrière à respectivement 70 et 85 %. Mais l'arrière reste en temps normal prépondérant, histoire de "typer" cette RS5 en propulsion.Et puisqu'on parle de transmission, la seule boîte disponible n'est autre que la S Tronic à double embrayage, l'équivalent de la DSG de Volkswagen, qui passe les rapports instantanément. Douce, bien gérée en mode automatique, elle donne un petit coup de gaz au rétrogradage : sympa. Elle peut fonctionner en mode manuel, mais les petites palettes sont solidaires du volant : on préférera le levier et son mode séquentiel, même s'il est dans le mauvais sens.Côté comportement, la RS5 nous a agréablement surpris avec un dynamisme digne de ses prétentions sportives. Le train avant est mordant, bien secondé par une direction très précise, la voiture ne prend que très peu de roulis et enchaîne les appuis avec peu d'inertie. L'arrière accompagne très bien le mouvement et participe à l'agilité de la voiture. Audi a fait du très bon travail en châssis, du moins pour l'efficacité et l'agrément de conduite.Autre point fort, le freinage. Derrière les roues de 20 pouces se cachent des freins céramique qui offrent une puissance et une endurance dignes d'une vraie sportive.Pour le confort, en revanche, c'est ferme. Très ferme, même du côté des suspensions. Même le confort des sièges baquets au maintien parfait n'atténue pas les irrégularités de la chaussée.Voilà qui contraste avec l'ambiance à bord, chaleureuse voire luxueuse, avec une qualité de finition habituelle d'Audi : irréprochable. Seul quelques commodos sont un peu disgracieux. Passons...Passons également sur les chiffres de consommations annoncés par Audi. Les 10,8 l/100 km de moyenne sont évidemment très théoriques, et vous ne les atteindrez jamais tant vous aurez envie dès que possible d'entendre le V8.Cette RS5 est certainement la plus dynamique de toutes les Audi, R8 mise à part. Elle ne se contente pas d'être une bête d'autoroute, elle sait aussi enchaîner les appuis à une vitesse ahurissante. Et elle sait enfin donner à son conducteur des sensations de sportives, en étant moins aseptisée que ses soeurs RS, tout en étant au moins aussi efficace. Enfin !





Audi RS3 2011 (30-01-2011)
Audi RS3 2011





Audi RS3 Sportback review
We drive the new Audi RS3 Sportback with five cylinder engine. The performance? 340 hp and 450 Nm! When driving this RS3, go to Monaco! High-res via http://www.abhd.nl/video/audi-rs3-sportback/





Audi RS3 On Ice
Audi's exciting new RS3 Sportback circling the winter test track at Mecaglisse in Quebec Canada in January 2011





Audi RS3 vs BMW M1 acceleration 0-270 kmh
Personally I prefer the RS the sound is ... !! See full acceleration video http://www.youtube.com/watch?v=907rmpfePtA





Essai vidéo Audi RS3
Essai vidéo de l'Audi RS3 par Bertrand Bellois, journaliste à L'Argus





Mercedes C63 vs BMW M3 vs Audi RS5!
Mercedes C63 vs BMW M3 vs Audi RS5! We compare the latest BMW M3 coupe with the new Audi RS5 coupe, and we bring in the Mercedes C63 AMG Break to deliver us some snacks... High-res via http://www.abhd.nl/video/audi-rs5-vs-bmw-m3-vs-mercedes-c63/ And welcome to our Autoblogger channel! Follow us on twitter: http://twitter.com/autoblog ENGLISH: We bring you the best reviews of the most interesting cars. Since september '10 we also had our own carshow on Dutch television. Subscribe to us for the latest models and reviews! Several cars which are shown and reviewed in our video's: Audi R8, Ferrari 458, Ferrari 599 GTB, Ferrari California, Lamborghini Gallardo, Lamborghini Gallardo Spyder, Bugatti Veyron, BMW M3 E92, BMW M5 F10, Audi RS4, Audi RS6, Mercedes SLS, Mercedes SLR McLaren, Mercedes C63, Mercedes E63 AMG, Porsche 959, Porsche Carrera GT, Porsche 911 (991 and 997), Porsche Cayenne GTS, Porsche Panamera, Aston Martin DBS, Aston Martin V8 vantage, Aston Martin V12 Vantage, Corvette ZR1, Tesla Model S, Nissan GT-R, Spyker C8 Laviolette, Alfa Romeo 4C, Alfa Romeo 8C, Alfa Giuilietta QV, Ford Focus RS500 and many many more! For suggestions or ideas, please sent an email to tips@autoblog.nl





Audi RS3 quattro Acceleration Sound Test
Audi RS3 2,5l TFSI Quattro 340 Ps Durchzug 0 - 100 km/h 100-200 km/h ------------------------------------------------------------------------ Audi RS3 2,5l TFSI Quattro 340 Hp Acceleration 0 - 100 km/h (0-60mp/h) 100- 200 km/h (60-125mp/h)





Audi RS3 600hp Stage 6 Acceleration Teaser PPH-Motoring
PPH-Motoring / OTP-Crew presents the German fastest Audi RS3. For more info visit http://www.pph-motoring.de or check https://www.facebook.com/pph.motoring





Audi RS3 Sportback w/ Milltek Non Resonated Catback Exhaust - Launch control!
During the Spring Event I have recorded this grey Audi RS3 Sportback fitted with aftermarket Milltek Non Resonated Exhaust System and is tuned by JD Engineering. It has now 435HP and 612Nm of Torque! In this video you can see this car in action on a closed air strip, doing very loud launch controls! Listen to that great sound! By the way: the girl who must give the start signal is Zimra Geurts: Playmate of the Year! Technical data Audi RS3 Sportback (stock): Engine: 2.5L TFSI five-cylinder turbocharged Performance: 340HP, 250 KW and 450 Nm 0-100km/h: 4.6 seconds Top Speed: 250km/h (limits) Follow me: 1st Channel: http://www.YouTube.com/GUMBAL 2nd Channel: http://www.YouTube.com/GUMBALTV 3rd Channel: http://www.YouTube.com/CarChannelClassic FACEBOOK: http://www.fb.com/GUMBALTV INSTAGRAM: http://www.instagram.com/GUMBALTV TWITTER: http://Twitter.com/GUMBALTV http://www.gumbal.tv Thanks you for watching my videos. All feedback on my videos are appreciated! Don't forget to like the video and subscribe to my channel. More videos coming up! - Hans





Audi RS3 review - Auto Express
Full review: http://www.autoexpress.co.uk/carreviews/firstdrives/265408/audi_rs3.html#ix zz1HFobw1Tx An intoxicating five-cylinder warble reverberates around the mountains as we accelerate out of yet another switchback hairpin, all four tyres scrabbling for grip. Of course, the craggy walls have heard a similar sound before. That's because we're driving the new Audi RS3 Sportback up the famous Col de Turini in the south of France -- the very place where its ancestor, the original Sport Quattro, won the 1984 Monte Carlo Rally in the hands of ex-world champion Walter Röhrl.





McLaren SLR vs Audi RS6 (0-200 km/h)
Mercedes McLaren SLR vs Audi RS6 Evotech http://www.dragtimes.info





Which car is faster? Which Car is Faster?




Similar 1/4 mile timeslips to browse:

2006 Mercedes-Benz S65 AMG RENNtech: 11.069 @ 128.716
Roger Ver, Tires: Drag Radials


2006 Mercedes-Benz S65 AMG : 11.231 @ 125.270
Stephen F. Selden, Engine: 6.0 V-12, Turbos: stock twin Tires: 265/40-18 Mickey Thompson drag radials


2006 Mercedes-Benz S65 AMG : 11.524 @ 120.300
Roger Ver, Engine: Stock, Turbos: Stock


2006 Mercedes-Benz S65 AMG : 11.540 @ 122.850
Jeff Breeden, Tires: MT ET Streets


2007 Mercedes-Benz S65 AMG : 11.972 @ 117.170
E55 Baller, Engine: 6.0 L V12 TT, Tires: Michelin Pilot Sport Cup


2006 Mercedes-Benz S65 AMG : 11.975 @ 118.250
John B, Tires: Michelin A/S


2006 Mercedes-Benz S65 AMG : 12.010 @ 121.880
Mark, Engine: V12 Twin Turbo: 604HP,


2007 Mercedes-Benz S65 AMG : 12.410 @ 118.020
NA, Engine: Twin Turbo V12,


2004 BMW 760Li : 13.600 @ 106.000
NA, Engine: V12,


2004 Ford Excursion Eddie Bauer 2WD: 13.660 @ 101.630
william_04_x, Engine: 6.0l PSD, Turbos: stock Tires: Toyo Proxes ST


2004 Ford Excursion limited: 14.101 @ 93.190
joseph stump, Engine: 6.0, 0 Turbos: 1 Tires: 33/11.50616 super swamper thornbirds


2004 Ford Excursion Ediie Bauer 2WD: 14.200 @ 95.600
william_04_x, Engine: 6.0l PSD, Turbos: 03 factory


2002 Ford Excursion limited: 15.800 @ 72.000
billy, Engine: 7.3 psd,


2000 Ford Excursion Limited: 16.431 @ 79.850
Dustin Lambert, Engine: 7.3L Powerstroke, Turbos: 1 Tires: 33's


 


©2015 DragTimes - Disclaimer - Contact Us