Drag Racing 1/4 Mile times 0-60 Dyno Fast Cars Muscle Cars

Essai Audi RS3 2011

Audi RS3 voix off Enfin ! Elle est là. Depuis le temps qu'on l'attendait, voici l'Audi RS3. Encore plus énervée que la S3 et ses 265 ch, la RS3 en a 340 sous le capot, tirés du même 5 cylindres turbo que le TTRS. Extérieurement, la RS3 se reconnaît grâce aux sigles disposés à l'avant, à l'arrière et sur les étriers de freins avant. On la reconnaît également à la calandre en nid d'abeilles et aux prises d'air plus importantes en bas du bouclier avant. Les roues de 19 pouces sont de série et le becquet arrière est plus important. A l'arrière, le diffuseur saute aux yeux, avec la double sortie d'échappement en ellipse. A l'intérieur, plusieurs logo RS3 parsèment l'habitacle. On en trouve sur les seuils de porte, les sièges, le compte-tours, le levier de vitesses et le volant. Et puis il y a un étrange bouton S sur la console centrale...A part ça, la planche de bord reste de qualité très flatteuse, et cette RS3, en bonne compacte, accueille aussi 3 passagers à l'arrière et dispose même d'un coffre généreux. Une gentille familiale, quoi... Contact, et le 5 cylindre s'ébroue, plutôt discret. Il s'agit donc du même moteur que le TTRS, à injection directe d'essence et turbo. Mais sa douce voix se transforme en feulement inquiétant dès que vous appuyez sur le fameux bouton S. Après quelques kilomètres tranquilles, nous décidons d'utiliser le système launch control. On appuie à fond sur le frein et l'accélérateur en même temps : le moteur monte à 4000 tr/min, pas plus. Vous pouvez alors lâcher le frein. Et pan ! Un gros coup de pied vous arrache à l'immobilité avec violence. La boîte S-Tronic à double-embrayage, fournie d'office sur cette RS3, prend ensuite le relais. Elle passe les rapports en un clignement de paupière et vous voilà à 100 km/h en 4,6 s seulement, soit le même chiffre que la RS5 et ses 450 ch. Au passage, le Quattro permet de ne rien perdre en motricité. Premier virage, c'est l'occasion de se rendre compte que la tenue de route est efficace, le contraire eût été étonnant, le châssis sport surbaissé de 25 mm prenant ici tout son intérêt. Peu de roulis ou d'inertie au programme, et une agilité remarquable. Les virages sont passés très rapidement, le tout avec une facilité déconcertante. Les enchaînements sont un plaisir et l'excellent 5 cylindres s'en donne à cœur joie. Même le freinage est à la hauteur. Petite gâterie au passage : un mode spécial vous permet d'afficher au tableau de bord la pression du turbo, la température d'huile, et des temps chrono. Bon, vous l'avez compris, il s'agit d'une vraie bonne sportive, efficace et facile. On ne peut pas lui reprocher grand-chose, si ce n'est un confort très ferme ou quelques hésitations de la boîte en conduite tranquille. Le prix : 55 400 €, tarif unique puisqu'il n'y a qu'une version, celle-ci, en Sportback, c'est-à-dire en 5 portes. A titre de comparaison, la prochaine BMW Série1 M débute à 53 400 €, mais avec deux roues motrices et deux portes seulement...


 


More Videos...


Essai Audi RS5 2010
L'Audi A5 a déjà droit avec les S5 à des versions musclées pour chacune de ses carrosseries, du coupé au cabriolet en passant par la Sportback. Mais la super sportive, la plus méchante, dévoilée cette année, n'existe pour l'instant qu'en coupé : c'est la RS5.Profitez-en, vous la voyez à l'arrêt, parce que quand elle bouge, vous n'aurez peut être pas le temps de distinguer ces petits logos RS5, ce bouclier avant redessiné où manquent les antibrouillard, ou ces roues de 20 pouces. Peut être apercevrez-vous mieux cet arrière, et les pots, ces deux ovales chromés impressionnants, qui cachent en fait deux embouts tout ce qu'il y a de plus normaux de chaque côté. Tant pis pour la galerie...A l'intérieur, encore un peu de RS5 sur le volant, sur le levier de vitesse, sur le cuir de ces magnifiques sièges baquets optionnels à l'avant. Et puis aussi un compteur gradué jusqu'à 320, et une zone rouge qui démarre après 8000 tours...Ah oui, il y a aussi les places arrière, car cette RS5 est une 4 places, mais aujourd'hui on se fiche qu'elles soient peu accessibles, ou que le coffre soit étonnement grand.Car sous le capot, voici le coeur de la bête : un V8 FSI de 4,2 l à injection directe d'essence, le même que celui de la R8 ou de l'ancienne RS4, mais revisité, optimisé, pour fournir 30 chevaux de plus. Ce qui nous fait donc 450 au total, obtenus à 8250 tours/min, soit un régime exceptionnel pour un V8 de série.Contact : on écoute la bête. Caverneux mais plutôt discret, il change de tonalité selon le mode que vous choisissez dans l'Audi Drive Select : confort, auto ou dynamique. Nous avons au hasard choisi le dernier, qui ouvre deux clapets dans la ligne d'échappement. Il devient plus rauque, mais même lors des montées en régime, il n'est pas envahissant.Et maintenant, voyons ce que ça donne en action. Ce démarrage, par exemple, vous permet de passer de 0 à 100 en 4,6 secondes seulement... Sur la route, vous vous retrouvez très vite à des vitesses prohibées avec une facilité déconcertantes. Mais chaque montée en régime est un bonheur. Les 4 roues motrices permettent de faire passer toute la puissance au sol sans problème. Audi a pour l'occasion sorti un nouveau différentiel pour son système Quattro, capable de faire varier la répartition entre l'essieu avant et arrière à respectivement 70 et 85 %. Mais l'arrière reste en temps normal prépondérant, histoire de "typer" cette RS5 en propulsion.Et puisqu'on parle de transmission, la seule boîte disponible n'est autre que la S Tronic à double embrayage, l'équivalent de la DSG de Volkswagen, qui passe les rapports instantanément. Douce, bien gérée en mode automatique, elle donne un petit coup de gaz au rétrogradage : sympa. Elle peut fonctionner en mode manuel, mais les petites palettes sont solidaires du volant : on préférera le levier et son mode séquentiel, même s'il est dans le mauvais sens.Côté comportement, la RS5 nous a agréablement surpris avec un dynamisme digne de ses prétentions sportives. Le train avant est mordant, bien secondé par une direction très précise, la voiture ne prend que très peu de roulis et enchaîne les appuis avec peu d'inertie. L'arrière accompagne très bien le mouvement et participe à l'agilité de la voiture. Audi a fait du très bon travail en châssis, du moins pour l'efficacité et l'agrément de conduite.Autre point fort, le freinage. Derrière les roues de 20 pouces se cachent des freins céramique qui offrent une puissance et une endurance dignes d'une vraie sportive.Pour le confort, en revanche, c'est ferme. Très ferme, même du côté des suspensions. Même le confort des sièges baquets au maintien parfait n'atténue pas les irrégularités de la chaussée.Voilà qui contraste avec l'ambiance à bord, chaleureuse voire luxueuse, avec une qualité de finition habituelle d'Audi : irréprochable. Seul quelques commodos sont un peu disgracieux. Passons...Passons également sur les chiffres de consommations annoncés par Audi. Les 10,8 l/100 km de moyenne sont évidemment très théoriques, et vous ne les atteindrez jamais tant vous aurez envie dès que possible d'entendre le V8.Cette RS5 est certainement la plus dynamique de toutes les Audi, R8 mise à part. Elle ne se contente pas d'être une bête d'autoroute, elle sait aussi enchaîner les appuis à une vitesse ahurissante. Et elle sait enfin donner à son conducteur des sensations de sportives, en étant moins aseptisée que ses soeurs RS, tout en étant au moins aussi efficace. Enfin !





Essai Ford Focus RS 500 2010
Ford Focus RS500 A peine sortie, la Focus RS500 est déjà un collector ! D'abord, parce qu'elle sort pour célébrer la fin de production de la Focus RS "normale". Et parce que seuls 500 exemplaires seront produits en tout et pour tout, dont 56 attribués à la France... Donc si vous en voyez une, vous avez de la chance. Pour la voir, justement, pas facile de nuit puisque la seule et unique couleur disponible est ce noir mat, qui fait penser à un avion furtif. Et au passage, ça lui donne une gueule terrible, même si en rose bonbon elle aurait déjà l'air énervée. En fait, à part sa couleur spécifique, elle ne change pas tant que ça par rapport à la Focus RS "normale". Le bouclier avant, arrière, l'aileron, tout est identique, sauf les roues de 19 pouces qui passent au noir et les étriers de freins au rouge. Mais les freins sont les mêmes. Même chose à l'intérieur, où la seule distinction vient de surpiqûres rouges sur la sellerie de série, ainsi que d'une plaque numérotée. Celle des clients sera différente puisque la mention PR indique un exemplaire destiné à la presse. Les sièges baquets rouges sont une option non disponible en France. L'essentiel des modifications est ailleurs : sous le capot. Le 5 cylindres turbo passe en effet de 305 à 350 ch, et le couple de 440 à 460 Nm. Ces résultats sont obtenus principalement grâce à un nouvel échangeur air/air du turbo, dont la pression n'augmente que peu, d'un nouveau boîtier d'admission, et de sorties d'échappement plus grandes. Le boîtier électronique a été recalibré également. Grâce à ces améliorations, la Vmax est passée de 263 à 265 km/h, pendant que le 0 à 100 km/h s'efface désormais en 5,6 s, contre 5,9 s auparavant. Le tout, dès que vous enfoncez l'accélérateur, avec une sonorité assez présente, si particulière aux 5 cylindres, exacerbée par les bruits d'air du turbo qui semblent très présents. Côté châssis, il n'y a strictement aucune modification, et on retrouve donc tel quel le train avant à pivot découplé et autobloquant qui fait merveille sur la RS tout court. S'il arrivait à faire passer dans un tour de magie toute la puissance sur cette dernière, il commence à montrer ses limites ici en laissant s'échapper quelques chevaux. Cette petite remarque passée, on reste toujours bluffé par l'efficacité de ce train avant et par sa précision. Car le reste du comportement, lui, n'a pas changé. Il demeure toujours aussi efficace, précis, facile, adapté aussi bien aux petites routes sinueuses qu'aux grandes courbes. L'ESP, présent de série, n'intervient que très rarement et assez discrètement, en laissant quelques latitudes au train arrière. Bref, c'est un plaisir de conduire cette RS500 qui sait vous donner de belles sensations. Le hic, car il y a un hic, c'est que vous ne pourrez pas en acheter : elles sont déjà toutes vendues, au prix de 42 600 €. Elles ont toutes été attribuées par tirage au sort, ne faisant que 56 heureux parmi les 1100 clients qui s'étaient déclarés à Ford France. Y en a qui ont de la chance, quand même...





Essai Audi R8 V10 Spyder 2010
Audi R8 V10 Spyder D'abord lancée en coupé V8, puis V10, voici maintenant la R8 dans sa version Spyder, traduisez cabriolet. Techniquement, il s'agit de la cousine de la Lamborghini Gallardo Spyder, avec moteur et boîte retravaillés par Audi. Par rapport au coupé, le R8 Spyder accuse surpoids d'une centaine de kilos dû aux renforts, soit 1720 en tout. Un petit tour à l'intérieur pour vous montrer l'habitacle, fidèle aux habitudes qualitatives de la marque. Notez la forme atypique des compteurs, et surtout leur graduation : jusqu'à 350 km/h pour le tachymètre, et une zone rouge à 8500 tr/min pour le compte tours... Un petit coup de clé et le V10 rugit derrière nous. Pour profiter de son chant, on peut bien sûr rouler décapoté, ou bien baisser la petite vitre arrière en position capotée : vous êtes alors en prise directe avec le moteur. La capote se déplie et se replie en 20 secondes avec la possibilité d'effectuer la manœuvre en roulant jusqu'à 50 km/h. Premiers tours de roues en mode balade, boîte robotisée en mode automatique : la voiture se laisse mener à faible allure docilement. La gestion de la boîte fait montre d'une certaine douceur bien agréable. Le confort est ferme, mais pas bout de bois. Parmi tous les points forts de la voiture, le pare-brise très avancé permet aux deux passagers de profiter vraiment du mode cabriolet sans avoir le montant de pare-brise au dessus de la tête. On accélère, le moteur épate par sa souplesse et sa disponibilité à bas régime. Dès 2000 tours, il y a du répondant. Ensuite ça monte, ça monte, et ça ne s'arrête qu'après 8000 tours dans un hurlement délicieux. Et puis ça pousse : 313 km/h en pointe et 4,1 s pour passer de 0 à 100 km/h, c'est seulement 2 dixièmes de plus que le coupé ! Pour stopper tout ça, les freins sont à la hauteur. Sur note petite route tortueuse à souhait, en montée comme en descente, ils n'ont pas perdu leur mordant. Bravo ! Côté comportement, deux mots viennent à l'esprit : efficace et facile. On arrive très vite sur chaque virage et... ça passe, facilement. Les 4 roues motrices aident à passer la puissance, et le châssis équilibré fait le reste. La direction est super précise. Il n'y a qu'en poussant vraiment très loin qu'on s'aperçoit qu'il faut placer la voiture en mettant du poids sur l'avant. Quant à la boîte robotisée en mode sport, elle devient rapide et un plus brutale. On regrette cependant les toutes petites palettes au volant et le levier à commandes séquentielles dans le mauvais sens. Quant à l'embrayage, il chauffe vite lors des manœuvres. Voilà, il fallait bien trouver des petits défauts à cette magnifique voiture de sport qui à part ça n'a pas grand-chose à se reprocher. Ah, oui, éventuellement, son prix : 169 750 €. Ce qui en fait la plus chère des Audi, mais c'est presque 40 000 € de moins que la cousine de chez Lambo. Une bonne affaire ? On n'ira pas jusque-là...





Essai Audi TTRS 2010
Audi TTRS BVM6 Chez Audi, le sigle RS désigne les versions les plus sportives de la gamme. Aux côtés des RS4, RS6 et maintenant RS5, il existe également un certain TT RS. Il est destiné à ceux qui trouvent que le TTS, avec seulement 272 ch, n'est pas assez sportif. Celui-là devrait mieux leur convenir puisqu'il en a 340 sous le capot. Et d'où sort-elle, cette cavalerie ? D'une pièce de choix : un 5 cylindres en ligne turbocompressé, que certains assimilent à un demi V10, en l'occurrence celui de la Lamborghini Gallardo. Pour mémoire, Lambo appartient à Audi, donc le lien de parenté est plausible. C'est bien pour la galerie, mais techniquement parlant, il s'agit en fait d'un 2.0 l TFSI auquel on a rajouté un cylindre supplémentaire. Peu importe, le résultat est là : ce moteur affiche une puissance alléchante et dispose d'un couple généreux de 450 Nm disponible tenez vous bien dès 1 600 tours/minute. La sonorité est très agréable, surtout si vous appuyez sur la touche sport, qui rend la voix du moteur encore plus présente. Question performances, ce 5 cylindres se montre à l'aise puisque le TTRS atteint 250 km/h en pointe (280 en option débridée) et passe de 0 à 100 en 4,6 s. Soit 8 dixièmes de mieux que le TTS. La motricité est difficile à prendre en défaut grâce aux 4 roues motrices de série et la boîte 6, uniquement manuelle pour l'instant, est un régal de précision et de rapidité avec juste un passage 2 3 qui coinçait légèrement sur notre voiture. La direction est précise, directe, malgré un petit déficit de mordant au début du braquage. Du côté du comportement, ce TTRS nous a séduits par sa facilité et son efficacité, digne d'une vraie sportive. On regrette presque sa docilité, on aurait presque aimé un peu plus de fun. Ceci dit, on arrive, en bousculant l'engin comme ici, à quelques déhanchements. L'ESP est entièrement déconnectable, ou bien vous avez la possibilité de mettre ce même ESP en mode Sport : il reste alors en veille mais intervient plus tardivement. Concernant le freinage, rien à dire : il est à la fois puissant, stable et relativement endurant, même si à la troisième prise il a rallongé d'environ un mètre à partir de 100 km/h. Au final, ce TT RS est un vrai sportif avec des performances des prestations d'ensemble au niveau de son look d'enfer. A propos de look, les sigles RS ne manquent pas à l'extérieur comme à l'intérieur. Dans l'habitacle, on apprécie particulièrement les sièges sport à l'excellent maintient latéral, le combiné d'instrument gradué jusqu'à 310 km/h ou le volant à méplat digne d'une voiture de course. Ah oui, au fait, si vous voulez profiter de la générosité et de la musique du 5 cylindres cheveux au vent, c'est possible. Le TT RS existe aussi en cabriolet pour 3 600 € de plus, soit 64 000 € en tout.





Audi RS3 Sportback review
We drive the new Audi RS3 Sportback with five cylinder engine. The performance? 340 hp and 450 Nm! When driving this RS3, go to Monaco! High-res via http://www.abhd.nl/video/audi-rs3-sportback/





Audi A4(1.8T quattro) на бездорожье (отрывок из теста)
http://vk.com/antonavtoman Добавляйтесь в друзья!) http://www.facebook.com/anton.vorotnikov Выкладываю отрывок из теста Audi A4 1.8T quattro





Audi RS3 0-271 km/h accélération (Motorsport)
Accélération de 0 à 271 km/h à bord de la nouvelle Audi RS3. Moteur : 5 en ligne turbo Cylindrée : 2 480 cm3 Puissance : 340 chevaux Prix : 55 400 euros http://www.motorsport-magazine.fr





Audi RS3 2011 (30-01-2011)
Audi RS3 2011





Audi RS3 600hp Stage 6 Acceleration Teaser PPH-Motoring
PPH-Motoring / OTP-Crew presents the German fastest Audi RS3. For more info visit http://www.pph-motoring.de or check https://www.facebook.com/pph.motoring





Audi RS3 roadtest (English Subtitled)
Lepel de meesterlijke aandrijflijn van een TTRS in een A3 en je krijgt de allerheetse hatchback die Audi ooit heeft gebouwd. De RS3 Sportback is een felle rakker; de hoogste tijd om hem uit zijn kooi te laten!





► 2012 Audi RS3 (340 hp)
► http://www.facebook.com/youcarpress Big performance in a small package: the Audi RS 3 Sportback • Five-cylinder turbo delivering 250 kW (340 hp) and 450 Nm (331.90 lb ft) of torque • Zero to 100 km/h (62.14 mph) in 4.6 seconds, superior pulling power • Seven-speed S tronic, quattro drive and 19-inch wheels Blazing performance, compact size. Audi has added a new model to its dynamic RS series: the RS 3 Sportback. In the great tradition of the brand, its engine boasts five cylinders and turbocharging technology. From a displacement of 2.5 liters come 250 kW (340 hp) of power and 450 Nm (331.90 lb-ft) of torque, with an average fuel consumption of just 9.1 liters of fuel per 100 km (25.85 US mpg). 

Power is transmitted to the road via a seven-speed S tronic and quattro permanent all-wheel drive. 19-inch wheels and fenders made of carbon fiber reinforced plastic (CFRP) underscore the Audi RS 3 Sportback's position of distinction. The RS 3 Sportback comes with an array of standard equipment including the Sport button, rear parking system, climate control, chorus radio system, and xenon plus headlights with LED daytime running lights. Audi offers customers a range of optional features: front bucket seats, roof rails in matt aluminum look, and styling packages in black or matt aluminum. Five exterior colors are available, plus an unlimited selection of custom paint finishes. The new top-of-the-line model in the A3 series is already the fourth Audi model to be built at Audi Hungaria in Győr, where it is rolling off the assembly line alongside the TT Coupé, the TT Roadster and the A3 Cabriolet. Deliveries of the RS 3 Sportback will begin in early 2011. The base price in Germany will be 49,900 euros.





Audi RS3 SportBack 2.5 TFSI FAST! OnBoard / POV
Subscribe to our channel for more! Check the channel for more! Auto-Top is an honest and pure car filming and testing company. We're not interested in eco & green. Screaming Exhausts, whining Superchargers and blowing turbo's is what you want to hear! We review all sorts of performance cars. In the different playlists you can enjoy Exhaust sounds, accelereration tests (0-100, 0-200) with launch control, onboard cams and the revving sound of each car. Exotic cars, hothatches, power sedans.. We have it all! Audi, BMW, Jaguar, Porsche, Ford, VW, Lexus, Opel, Aston Martin, Bentley, Mercedes, AMG, RS, BMW M, OPC, Renault Sport, Lexus F, DSG, PDK Subscribe to our channel for more! Check the channel for more! Auto-Top is an honest and pure car filming and testing company. We're not interested in eco & green. Screaming Exhausts, whining Superchargers and blowing turbo's is what you want to hear! We review all sorts of performance cars. In the different playlists you can enjoy Exhaust sounds, accelereration tests (0-100, 0-200) with launch control, onboard cams and the revving sound of each car. Exotic cars, hothatches, power sedans.. We have it all! Audi, BMW, Jaguar, Porsche, Ford, VW, Lexus, Opel, Aston Martin, Bentley, Mercedes, AMG, RS, BMW M, OPC, Renault Sport, Lexus F, DSG, PDK Check out out playlists: Amazing Accelerations: http://bit.ly/1ftRzTp Exhaust Sounds: http://bit.ly/1kbel8k Drives & Reviews: http://bit.ly/1b1dBQD Onboards: http://bit.ly/1dpRldB Engine Sounds: http://bit.ly/1b1dx3e Startups & Rev's: http://bit.ly/1kRsV2P UK: Auto-Top is an honest and pure car filming and testing company. We're not interested in eco & green. Screaming Exhausts, whining Superchargers and blowing turbo's is what we want to hear! We review all sorts of performance cars. In the different playlists you can enjoy Exhaust sounds, acceleration tests (0-100, 0-200) with launch control, onboard cams and the revving sound of each car. Exotic cars, hothatches, power sedans. We have it all! DE: Wir nehmen alle möglichen leistungsstarken Autos unter die Lupe. In den verschiedenen Playlists könnt ihr ausreizende Sounds genießen, Beschleunigungstests (0-100, 0-200) mit Startkontrolle, onboard-Kameras und den hochtourigen Sound der Autos. Exotische Autos, sportliche Kompaktwagen und kraftvolle Limousinen. Wir haben sie alle! FR: A travers les différentes playlists, vous pourrez apprécier des bruits d'échappements, des tests d'accélérations (0- 100, 0-200), des caméras embarquées ainsi que le son à l'accélération des voitures. Des voitures de rallyes aux berlines surpuissantes en passant par des bolides hors-norme...nous avons tout ce qu'il vous faut ! Poland: Testujemy i oceniamy samochody - w naszych playlistach posłuchasz dźwięku silników, obejrzysz testy przyspieszenia (0-100, 0-200) z launch control, kamerami wewnątrz kabiny i wibrującym dźwiękiem każdego samochodu. Egzotyczne auta, hothatch, sportowe sedany - znajdziesz je wszystkie tutaj! IT: Facciamo recensioni su ogni tipo di auto da performance. Nelle nostre diverse playlist troverai suoni di marmitte, test di accelerazione (0-100, 0-200) con controllo di lancio, camere onboard e il suono unico di ogni auto. Exotic cars, hothatches, power sedans.. Ce le abbiamo tutte! Extra tags om toe te voegen aan de standard tags: samochód, samochody, dzwiek, silnik, prędkość, predkosc,, jazda, jazda probna, przyspieszenie, opinia, recenzja, son, échappement, vitesse maximale, test, conduite, accélération, suono,marmitta,top speed,accelerazione,recensione, Like us on Facebook: http://on.fb.me/1jlG5pQ . Auto-Top es una empresa de pruebas y grabación de coches sincera. No estamos interesados en la ecología. Tubos de escape rugiendo y motores echando humo, es todo lo que nos interesa oir! Hacemos reviews de todo tipo de coches. En las listas de reproducción podéis encontrar desde sonidos del ultramundo hasta tests de aceleración (0-100, 0-200), cámaras a bordo de los coches, hasta el sonido de aceleración de cada coche. Coches exóticos, coches compactos, deportivos. Lo tenemos todo!





AUDI RS3 TFSI 340 CH
Essai de l' Audi RS3 Sportback 2.5 TFSI 340 ch pour L'argus.





Audi RS3 vs BMW M1 acceleration 0-270 kmh
Personally I prefer the RS the sound is ... !! See full acceleration video http://www.youtube.com/watch?v=907rmpfePtA





BMW 1M Coupé Exhaust Sound - Start Up and Full Details!!
HD Video By NM2255: 2012 Bmw 1 Series M Coupé!! Full interior, exterior details and cold start up with some little revs! six inline twin turbo engine! "Like" my Facebook page: http://www.facebook.com/pages/NM2255/258205730865220




Which car is faster? Which Car is Faster?





Similar 1/4 mile timeslips to browse:

1966 Pontiac Acadian : 7.270 @ 192.000
Claude Beaulieu, Engine: 509 Chevy, Supercharger: Littlefield


1967 Pontiac Acadian 540 bbc Nitrous: 8.801 @ 150.140
Glenn Yaremko, Engine: 540 bbc,


2004 Yamaha Road Warrior : 9.943 @ 137.250
Sam Vallas, Engine: Factory, Tires: Shinko Ultra Soft 190 rear


2004 Yamaha Road Warrior : 11.880 @ 117.000
J.B. EMBREY, Engine: 1700, Supercharger: NONE Turbos: NONE Tires: DUNLOP 200


2006 Yamaha Road Warrior xv1700: 12.008 @ 108.800
Leroy Faulkenberry, Engine: 102ci, Tires: shinko 003 190/55/17


2002 Yamaha Road Warrior : 12.132 @ 106.520
jeffy bloem, Tires: 260


1992 Audi 100 C4 Sedan: 14.770 @ 97.600
Mark Krankovits, Engine: 2.5 Tdi R5, Turbos: KKK K24/26 Tires: 235/35, 215/35


2008 Land Rover LR2 SE: 17.010 @ 83.020
NA, Engine: dohc 24 valve inline-6,


 


©2014 DragTimes - Disclaimer